Le Comte de Monte-Cristo, Les Trois Mousquetaires - qui, comme chacun sait, étaient quatre -, Kean... autant de chefs-d'œuvre populaires qui ont fait la gloire, et la fortune, de monsieur Dumas père.
A l'image de son héros gascon d'Artagnan, Dumas (1802-1870) aime la vie et les plaisirs, et le montre ostensiblement. Dépensier, charmeur, il admire, comme bien des jeunes gens de sa génération, Walter Scott et Shakespeare. C'est avec une première pièce romantique inspirée des drames historiques du génial anglais, Henri III et sa cour, qu'il débute en 1829. L'année suivante, c'est la bataille d'Hernani, et Dumas s'affirme avec Kean. Il poursuit son œuvre à un rythme phénoménal - il est, ne l'oublions pas, « secondé » par un nègre -, avec des romans-feuilletons qui mêlent le populaire à l'historique : la trilogie des Trois Mousquetaires (1844-1848), La Tour de Nesle, La Reine Margot (1845), La Dame de Monsoreau.. Devenu très riche en très peu de temps, il dilapide tout son argent auprès de ses nombreuses maîtresses, et se fait construire, près de Saint-Germain, un château baptisé Monte-Cristo.
Poursuivi par les créanciers, il est néanmoins contraint en 1851 de quitter la France pour la Belgique, où il écrit ses Mémoires, et commence la rédaction d'un Dictionnaire de cuisine resté célèbre, dans lequel il célèbre la gourmandise comme l'un des plus doux péchés. « Ce siècle avait deux ans », aurait-il pu dire à l'instar de Hugo, avec lequel il fut l'un des grands animateurs du théâtre romantique, avant de se tourner vers les passionnantes anecdotes de la grande Histoire.
Son fils naturel, dont les grands succès sont contemporains des siens, sera certes grâce à sa Dame aux camélias le plus célèbre des Dumas au XIXe siècle, mais c'est bien le grand Alexandre que l'on retrouve ici.

Télécharger le livre :  Le roman de Violette

Une libertine, Mme de Saint-Ange, veut initier Eugénie "dans les plus secrets mystères de Vénus".
Editeur : Compagnie du Savoir
Parution : 2009

Format(s) : MP3
7,90
Guide des formats